Protection des aliments : avant, pendant et après le COVID-19.

Laurence Mott, vice-président exécutif en charge du développement et de l'ingénierie, évoque la sécurité alimentaire de bout en bout, la collaboration industrielle et les normes strictes visant à protéger les aliments.

Il y a environ un an, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a organisé la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments le 7 juin, pour la première fois. Cette étape importante met l'accent sur la sécurité alimentaire. Les nombreux efforts et les innombrables activités en coulisses, qu'il s'agisse de cultiver, de produire, de distribuer ou de préparer de la nourriture, tout est lié en vue de garantir la sécurité des aliments et de subvenir aux besoins nutritifs quotidiens des consommateurs.

La situation résultant de la pandémie du COVID-19 est déjà très difficile, mais qu'en serait-il si nous n'étions pas en mesure de stocker des produits vitaux, comme le lait, les jus et l'eau ? Cette situation serait intenable.

La crise actuelle met en évidence l'importance de la technologie aseptique. Les consommateurs peuvent compter sur nos solutions pour préserver leurs aliments et les conserver pendant de longues périodes, sans recourir à la réfrigération, ni aux conservateurs. Et cette idée est incroyablement rassurante.

Il ne s'agit pas uniquement du COVID-19, nous nous appuyons sur plus de 60 ans d'expérience en matière de sécurité alimentaire

Les systèmes aseptiques reposent sur la stérilisation des produits : les jus, le lait ou tout autre produit sont contenus dans un emballage qui a été stérilisé à l'intérieur et à l'extérieur. Nos clients remplissent ensuite l'emballage dans un environnement imperméable aux bactéries. Par conséquent, le produit ne peut pas se dégrader compte tenu de l'absence de bactéries. C'est aussi simple que ça.

Étant donné que les bactéries sont beaucoup plus robustes qu'un virus, en particulier le coronavirus qui peut conduire au COVID-19, il est tout simplement impossible qu'il survive dans un système aseptique. En effet, l'efficacité de nos systèmes surpasse de loin celle qui est nécessaire pour tuer le virus.

En plus d'empêcher l’infiltration d'agents de dégradation comme les bactéries, le matériau d'emballage protège également le produit de la lumière, de l'oxygène et des odeurs extérieures, tout en garantissant son intégrité. Le produit peut ainsi être conservé pendant un an.

Le défi consiste toutefois à concevoir un système qui fonctionne en permanence. C'est essentiellement ce que les normes nationales exigent et, évidemment, l'objectif que nous nous fixons.

Les mesures supplémentaires que nous prenons actuellement concernent non seulement la protection de l'intégrité de nos produits, mais également l'approvisionnement de nos produits et la protection des personnes qui travaillent dans les usines de production.

Respecter les normes de sécurité alimentaire les plus strictes au monde

Nous ne faisons aucun compromis sur la sécurité alimentaire. Un point c'est tout. C'est la promesse que nous faisons avec chaque emballage que nous produisons, en concrétisant notre vision et en honorant notre mission de protéger ce qui est bon. C'est ainsi que nous garantissons la sécurité et la disponibilité des produits alimentaires, partout dans le monde. Cette promesse est également au cœur de nos méthodes de travail. Elle définit les processus et les procédures sur lesquels reposent nos activités. Nous avons établi une politique de sécurité alimentaire très claire qui régit nos évaluations de la sécurité alimentaire. Elle définit des directives et des règles d'engagement précises, ainsi que les responsabilités de toutes les différentes organisations qui travaillent au sein de l'entreprise.

La politique se reflète également dans les différents processus de conception, de développement et de conservation des produits tout au long de leur durée de vie. Outre le conditionnement, les biens d'équipement dédiés au traitement et au conditionnement sont essentiels. Il s'agit notamment les matériaux supplémentaires comme nos bouchons, fermetures et pailles, sans oublier la fourniture de ces systèmes à nos clients.

Cela concerne avant tout nos matériaux d'emballage, qui doivent être conformes aux normes établies par l'Union européenne, la Food and Drug Administration des États-Unis et les normes nationales chinoises. Une norme mondiale s'applique donc à nos matériaux d'emballage et nos matériaux supplémentaires et celle-ci est définie par ces trois systèmes législatifs.

En vertu de notre politique, tous les produits et services des systèmes de traitement et d'emballage de Tetra Pak doivent être conformes aux réglementations et à l'intention du Codex Alimentarius ou du Code alimentaire. Il s'agit d'un ensemble de normes, codes de pratique, directives et autres recommandations internationalement reconnus en matière d'aliments, de production alimentaire et de sécurité alimentaire. Le Code alimentaire est régi par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Nous commercialisons uniquement les produits qui satisfont ces trois normes. La norme qui résulte de l'association de toutes ces normes est très élevée. Prenez les meilleurs éléments de chacune, en ciblant les exigences les plus strictes que nous devons respecter pour satisfaire à ces trois normes. Vous avez notre norme.

Femmes dans un laboratoire

Comment garantir le respect des normes ?

Au moyen de règles d'engagement très claires sur la façon dont nous effectuons nos approvisionnements en matériaux. De plus, nos processus de création de produits et de gestion du cycle de vie stipulent que nous devons passer des points de contrôle très rigoureux, avec des critères de sécurité alimentaire clairs, afin de lancer et de maintenir un produit sur le marché. Et tous ces processus doivent être certifiés afin de pouvoir être audités par nos clients et les autorités si nécessaire.

En tant qu'entreprise, nous sommes soumis à un certain nombre d'obligations concernant les attributs de qualité de nos produits. Il s'agit des performances aseptiques, de l'efficacité de l'équipement de bout en bout, de la robustesse de l'emballage jusqu'à sa consommation, de la qualité des matériaux d'emballage et de la conformité à la sécurité alimentaire.

Amélioration continue des performances de nos produits et de nos connaissances

Nous savons à quel point il est essentiel de surveiller constamment nos pratiques standard et de développer nos chaînes de traçabilité, où la responsabilité de la chaîne d'approvisionnement, la documentation et la transparence sont gérées. Tandis que nous nous efforçons de garantir la sécurité alimentaire de bout en bout de la chaîne, nous améliorons continuellement les performances de nos produits. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé la technologie de faisceau d'électrons.

Nous cherchons continuellement à améliorer les technologies, en vue de les tester et de les éprouver vis-à-vis de la robustesse des produits. Nous développons nos connaissances et nos capacités, notamment pour identifier les matériaux que nous pouvons utiliser pour fabriquer nos produits, ainsi que les niveaux de migration des aliments dans le plastique et les modèles de durée de conservation.

Et pour prendre en charge ce processus, nous bénéficions de techniciens de maintenance extrêmement qualifiés, qui maintiennent les équipements en bon état au sein des installations de nos clients.

Garantir la sécurité alimentaire et découvrir de nouvelles méthodes de travail

Nous avons évalué le risque de l'impact du coronavirus sur la sécurité ou l'adéquation des matériaux d'emballage Tetra Pak, des matériaux additionnels, des équipements de conditionnement, des équipements de traitement et des pièces de rechange. Nous pouvons confirmer que, quelle que soit l'épidémie, nos produits restent sûrs pour la production alimentaire.

Nous avons encore des enseignements à tirer de la situation actuelle, en maintenant nos approvisionnements et en déterminant comment servir au mieux nos clients. Les leçons que nous avons apprises sur le travail à distance, le travail à domicile, les outils à distance, la tenue d'ateliers et de conférences virtuels, et la collaboration sans présence physique ont été incroyablement précieuses. Nous allons par ailleurs conserver certaines de ces nouvelles approches par la suite.