Procédés de filtration

Dans l'industrie laitière, quatre procédés de filtration membranaire différents sont employés : microfiltration (MF), ultrafiltration (UF), nanofiltration (NF) et osmose inverse (RO). La figure illustre quels composants laitiers et de lactosérum peuvent être concentrés au moyen de chaque processus, selon la densité de la membrane.

Osmose inverse (RO)

L'osmose inverse est le processus à membrane le plus restrictif en terme de séparation des liquides. Il concentre tous les solides, et seule l'eau peut traverser la membrane ; toutes les matières dissoutes et en suspension sont rejetées.

Nanofiltration (NF)

La nanofiltration (NF) sépare divers minéraux d'un liquide, permettant uniquement aux fluides et à certains ions monovalents de traverser la membrane.

Ultrafiltration (UF)

La membrane d'ultrafiltration sépare le flux (par exemple le lait écrémé) en deux flux, permettant ainsi à l'eau, aux sels dissous, au lactose et aux acides de la traverser, tout en conservant (et par conséquent concentrant) les protéines et les matières grasses séparées.

Microfiltration (MF)

La microfiltration utilise le type de membrane avec les pores les plus ouverts, pour retenir les bactéries, les spores et les globules gras du flux entrant et aussi pour le fractionnement du lait écrémé. ​

Illustration du processus de filtration

Pour en savoir plus sur ce produit, Merci de nous contacter.