Solutions de filtration pour le lactosérum

Le traitement du lactosérum des fabricants de fromage constitue l'une des applications les plus courantes de la filtration membranaire dans l'industrie laitière.

Le flux transversal par ultrafiltration est la technologie de filtration la plus couramment utilisée pour la transformation du lactosérum en concentrés de protéines de lactosérum de haute valeur. Celle-ci consiste à séparer le lactose et les minéraux de la protéine, tout en concentrant la protéine, en sélectionnant une membrane perméable au lactose et rejetant la protéine. Plus le lactosérum est concentré, plus le rapport protéines / matière sèche (concentré de protéines de lactosérum) sera élevé. Le concentré de protéines de lactosérum le plus élevé pouvant être atteint par concentration est d'environ 70, soit 70 % de protéines / matière sèche. Si un concentré de protéines de lactosérum de qualité supérieure est requis, des techniques spéciales, telles que la diafiltration, sont nécessaires pour laver la protéine, éliminant ainsi plus de lactose et de minéraux.

Les matières grasses et les fines de fromage font naturellement partie du lactosérum ; leur présence fixe une limite au niveau de concentré de protéines de lactosérum réalisable. Afin de produire un concentré de protéines de lactosérum pur et quasiment exempt de matières grasses, le lactosérum doit être traité par microfiltration. L'objectif de la microfiltration consiste à séparer les protéines natives, le lactose et les minéraux des matières grasses et des très petites particules (fines de fromage).

Grâce à la microfiltration, le lactosérum est séparé en une fraction de lactosérum allégé / de haute qualité, qui peut être traitée par ultrafiltration pour produire du concentré de protéines de lactosérum, de l'isolat de protéines de lait et une fraction de matières grasses de haute qualité. La fraction de matières grasses contient également des protéines qui, avec le lactose, doivent être traitées comme un produit afin de maximiser la valeur du lactosérum.

Récupération d'eau

Dans le cadre de la transformation du lactosérum, la teneur en eau de 94 % est un facteur dont il faut bien entendu tenir compte, l'eau étant une ressource cruciale et limitée dans l'industrie laitière, et ce quasiment partout. La technologie d'osmose inverse est désormais largement utilisée pour éliminer l'eau du lactosérum. L'eau retirée peut être utilisée pour le nettoyage ou d'autres étapes du processus. Outre la réduction des besoins en eau potable pour la production, cette réduction considérable du volume du flux de lactosérum permet de minimiser les coûts de transport et la charge environnementale, si le produit est transporté vers un autre site de production.

Souhaitez-vous obtenir d'autres informations sur les solutions de filtration du lactosérum ?